ISOLATION
DOUBLAGES

L’isolation

L’isolation est un sujet d’actualité. Une isolation conforme au label R.G.E. vous permettra de bénéficier d’aides de l’état puisque vous économisez de l’énergie. C’est assurément l’isolation thermique qui fait, actuellement, couler le plus d’encre. En effet, puisque l’isolation phonique n’est pas source d’économie d’énergie elle est moins recherchée.

Les normes de l’isolation visent à l’économie d’énergie tant au niveau personnel qu’au niveau du pays tout entier. Répondant à des critères de plus en plus strictes, cet ensemble de règles en matière de construction est regroupé sous l’appellation Réglementation Thermique (soit R.T.). Celle qui est actuellement applicable est la R.T. 2012.

La photo ci-dessus représente un exemple d’isolant cloisonné derrière un doublage composé de plaques de plâtre, elles-même vissées sur ossature métallique.

 

Quelques cas d’isolation

Les enjeux

Les rencontres du “Grenelle de l’environnement” ont édictées les nouvelles normes en matière d’efficience énergétique.

Les constructions neuves ou les extensions sont soumises à la “R.T.2012”. Par contre, les rénovations sont soumises à la “R.T. des bâtiments Existants”

En 2020, une nouvelle réglementation thermique verra le jour. Elle remplacera l’actuelle R.T. 2012 en termes d’exigences et de normes de performance énergétique. La future norme R.T. 2020 visera à mettre en œuvre le concept de bâtiment à énergie positive, c’est-à-dire des bâtiments qui produisent plus d’énergie (chaleur, électricité) qu’ils n’en consomment, notamment par l’utilisation des énergies renouvelables. Elle mettra l’accent sur l’écologie et l’aspect environnemental. 

N.B. : R.T. signifie Réglementation Thermique

 Les besoins

Dans un bâtiment voici le pourcentage  des déperditions thermiques  :

  • 30% sont dues à la toiture,
  • 16% sont liées aux murs,
  • 16% sont induites par les sols,
  • 13% sont résultantes des portes et fenêtres,
  • 20 % sont dépendantes de la ventilation,
  • 5% sont entraînées par les ponts thermiques.

Qu’elle soit neuve ou plus ancienne, votre maison tirera parti de la réalisation d’une installation bien pensée, aboutissement d’un bon diagnostic.

Je propose les prestations suivantes, pour une solution efficace  :

pour les murs :
  • pose par doublage collé (plaques composées d’un parement en plaque de plâtre et d’un isolant)
  • pose d’isolant sous ossature métallique
pour les combles aménagés :
  • pose d’un isolant en rouleaux (possibilité de croiser deux couches d’isolant)
  • recouvrement avec un film d’étanchéité à l’air

Tous mes travaux sont conformes aux recommandations de la R.T. 2015.

Le choix de l’isolant

Plusieurs produits d’isolation existent. Ils se classent sous différents groupes :

  • laines minérales : laine de verre ou de roche,
  • laines végétales : laine de chanvre, de lin ou fibre de bois,
  • laines animales : laine de mouton ou plumes de canard,
  • polystyrène expansé
  • mousse polyuréthane

Pour aiguiller votre choix, deux critères doivent être conjugués :

  • la conductivité thermique est la capacité d’un matériau à transmettre la chaleur
  • la résistance thermique désigne la capacité d’une paroi à s’opposer au passage du chaud et du froid

Le label R.G.E. (Reconnu Garant de l’Environnement)

La mention RGE, créée par les pouvoirs publics, accompagne la montée en compétence des entreprises pour assurer la qualité des travaux de rénovation énergétique. Elle permet d’identifier facilement les signes de qualité reconnus et les professionnels dont le savoir-faire est démontré.

Les aides de l’État

Vous voulez engager des travaux de rénovation énergétique de votre logement ? Quelle que soit votre situation, il y a forcément une aide qui correspond à vos besoins d’éco-rénovation !

Selon votre situation personnelle, certaines des aides présentées ci-dessous peuvent être cumulées. Vous pouvez consulter un conseiller des Points Rénovation Info Service pour vous informer afin d’obtenir les meilleurs financements possibles.

Site gouvernemental d’informations

En voici la liste :

  1. Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) permet de déduire  de  vos  impôts 30 % des dépenses d’équipements et/ou de main d’œuvre pour certains travaux de rénovation énergétique
  2. L’éco-prêt à taux zéro permet de bénéficier d’un prêt d’un montant maximal de 30 000 €
  3. Le pacte Énergie Solidarité est un programme de lutte contre la précarité énergétique. Il permet aux ménages, en fonction de leurs ressources, de réaliser l’isolation des combles perdus pour 1€*.
  4. le programme Habiter Mieux est une aide financière pouvant atteindre 10 000 euros.

Page précédente                    Retour à l’accueil                    Page suivante

Si vous souhaitez me laisser un commentaire,  je vous propose de vous rendre sur la page “Contact” en suivant ce lien.

 

Les doublages (les cloisons de doublage)

 

Le doublage est une paroi qui apporte un cloisonnement à l’isolant par l’intérieur.
Il peut être posé verticalement ou bien sous rampants (plans inclinés sous le toit) masquant donc les poutres et mettant à l’abri les panneaux d’isolation.

La cloison de doublage est un ensemble qui permet d’améliorer la performance thermique du bâtiment. Comme elle ne soutient rien elle n’est pas une structure porteuse. Aussi appelée contre-cloison, la cloison de doublage est posée contre le mur extérieur à isoler à une distance suffisante pour permettre l’insertion d’un isolant.

Il participe aussi à une bonne isolation phonique. C’est un parement permettant la pose d’un décor comme de la peinture, du papier peint ou tout autre décoration que vous souhaitez apporter à votre pièce.
On trouve plusieurs cas de figure, dont les principaux sont :
  • la cloison de doublage destinée à être vissée sur ossature métallique
  • la cloison de doublage avec un complexe (intégrant la plaque de plâtre et l’isolant) destiné à être collé